Qu’est ce que la Formula Student ?

 

Créée il y a trente-sept ans par la SAE (Society of Automotive Engineers), la compétition Formula Student offre l’opportunité aux élèves ingénieurs du monde entier de concevoir une monoplace de course en vue de participer à des compétitions de renommée mondiale.

Prendre part à la Formula Student donne une chance aux étudiants de démontrer leurs compétences techniques en conception et fabrication. C’est aussi une expérience humaine qui permet de découvrir le travail d’équipe au sein d’une écurie, l’organisation d’un projet et la gestion d’un budget.

C’est un projet d’ingénierie de pointe accessible aux universités et faisant souvent partie des étapes du diplôme d’ingénieur. La Formula Student est la compétition automobile éducative la plus établie en Europe. Gérée par l’Institution des Ingénieurs Mécaniques, elle est soutenue par l’industrie du sport automobile mais aussi par de grand noms de l’industrie tels que Ross Brawn (ancien directeur de l’écurie F1 Mercedes AMG).

Ce défi comprend non seulement la conception d’une monoplace de course, mais aussi 9 compétitions réparties aux quatre coins du globe. Il réunit les meilleures universités du monde dans un challenge unique. Les véhicules sont jugés au travers d’épreuves statiques orientées sur les solutions technologiques adoptées, la gestion des coûts et la présentation. Les épreuves dynamiques sont quant à elles portées sur les performances pures de la monoplace (accélération, skid-pad, auto-cross, endurance et fuel efficiency).

i

Épreuves statiques - 325 points

La Formula Student n’est pas qu’une affaire de course. C’est avant tout une compétition d’ingénieurs. 325 points sur 1000 sont à gagner au cours des “épreuves statiques” :

 

  • Business plan – 75 points
  • Engineering Design – 150 points
  • Cost and Manufacturing – 100 points

 

Lors de la présentation du Business Plan, deux de nos étudiants présenteront un business plan (simulé) à des investisseurs potentiels. Bien que la Lausanne Racing Team ne soit en aucun cas une entreprise commerciale, le but de cette épreuve est d’imaginer une stratégie de vente, avec pour but final la production et la vente de 1000 exemplaires de Orion à des clients privés.

L’épreuve de design rassemble les juges (panel d’experts de l’industrie et de la course automobile) autour de la voiture, dans les stands. Le moindre écrou sera minutieusement observé, pour déterminer si les solutions de design choisies par les étudiants ingénieurs ont du sens, sont fiables, et si elles seront efficaces en piste.

L’épreuve de coût et fabrication évalue la faculté des étudiants à comprendre les procédés de production utilisés pour construire leur prototype, ainsi que les coûts associés. Elle évalue également leur capacité à prendre du recul et à étendre leur raisonnement à la production du véhicule en grandes quantités, du point de vue des méthodes de production et des coûts toujours.

 

 

 

Épreuves dynamiques - 675 points

Deux tiers des points sont à gagner dans les “épreuves dynamiques”, où cette fois la voiture est en piste. A part pour l’ “Efficiency”, la voiture la plus rapide rapporte le plus de points.

 

  • SkidPad – 75 points
  • Acceleration – 75 points
  • Autocross – 100 points 
  • Endurance – 325 points
  • Efficiency – 100 points

 

Le Skidpad est un circuit en forme de 8, où la voiture tourne à l’extrême limite du glissement. 

L’Accelération mesure le temps de la voiture sur une ligne droite de 75m, depuis un départ arrêté.  

L’Autocross est un sprint de 1 km.

L’épreuve d’endurance est un contre la montre de 22 km. C’est la course la plus critique, car elle met fortement à l’épreuve nombre de systèmes mécaniques de la voiture, ainsi que le système de refroidissement, qui doit empêcher la surchauffe des freins, du moteur, ou encore surtout de la batterie.  

L’Efficiency mesure l’énergie consommée lors de l’endurance, ainsi que l’énergie récupérée au freinage. La voiture la plus économe rapporte le plus de points.